les étudiants de BTS GPN 1A dans le PNR Volcans d’Auvergne

Du 23 au 26 septembre dernier, les étudiants de 1ère année de BTS GPN sont partis à la découverte des métiers de la gestion et protection de la nature, grâce à la rencontre de professionnels exerçant sur le massif du Sancy.

Le séjour a débuté par la réalisation de deux chantiers de génie écologique, avec Julien TOMMASINO, chargé d’études spécialisé sur les zones humides au Conservatoire des Espaces Naturels d’Auvergne. Sur la commune de Saint Genès Champespe, les étudiants ont confectionné et installé une passerelle en bois sur une zone humide attenante à un terrain de moto cross, permettant ainsi au public d’accéder au terrain sans dégradation du milieu naturel.

lycee henri queuille neuvic BTS GPN Volcans d'auvergne

Ils ont aussi contribué à la restauration d’une autre zone humide, recouverte de chablis d’épicéas. Les étudiants ont donc tronçonné et exporté de gros volumes de bois mort, afin de permettre à la zone humide de retrouver peu à peu sa fonctionnalité.

Après ces journées un peu physiques, les jeunes ont rencontré des professionnels exerçant au sein des Réserves Naturelles Nationales de Chastreix Sancy et Chaudefour. Ils ont ainsi pu échanger avec Amanda PRIME, chargée de mission à la RNN de Chastreix, qui leur a présenté le fonctionnement ainsi que les missions de la réserve, puis un projet d’ampleur qu’elle mène concernant l’Espace Naturel Sensible de la Montagne du Mont, qui vise à faire évoluer une pessière (forêt artificielle d’épicéas plantée en 1958 au cœur de la Vallée de la Fontaine Salée) en une mosaïque de milieux présentant une forte naturalité. Guillaume TRAPENAT, garde nature au sein de la réserve, a quant à lui présenté aux étudiants l’ensemble des aménagements et opérations de génie écologiques qui ont été réalisés et qu’il doit à présent entretenir sur les crêtes du Sancy. Il s’agit ici de concilier la très forte fréquentation touristique du site (plus de 100 000 personnes par été, jusqu’à 450 visiteurs par heure au Puy de Sancy en août) et la préservation d’une richesse écologique remarquable avec par exemple la Jasione crépue d’Auvergne, l’Apollon arverne, la Biscutelle d’Auvergne…

Eric VALLE, conservateur à la RNN de Chaudefour, leur a détaillé ses missions au sein de la réserve naturelle et a partagé ses compétences et anecdotes en botanique.  Ce fût aussi l’occasion de détailler les principaux programmes de suivi qui sont mis en place sur les espèces patrimoniales la vallée, à l’instar de la vipère péliade, que nous avons eu la chance d’observer à la croisée d’un chemin, ou encore du magnifique papillon Apollon.

La fin semaine a été consacrée au module de valorisation des milieux naturels et à la sensibilisation des publics. C’est le directeur et écointerprète de l’association « Au fil du temps » qui a présenté toute la démarche de conception d’un sentier d’Interprétation à partir de l’exemple innovant du sentier du lac de Menet. L’enjeu : comment relier un village touristique et un village vacances tout en valorisant et en interprétant la richesse de ce lieu ?

Hébergés dans un gîte de groupe à Picherande, les étudiants ont eu le temps de faire connaissance entre eux et avec leurs professeurs en charge de leur enseignement de spécialité. Originaires de toute la France, ils ont pour beaucoup d’entre eux découvert des milieux naturels inconnus, des métiers avec leurs atouts de travailler dans et pour la nature, mais aussi leurs contraintes, en particulier celles liées aux conditions climatiques !

L’immersion fut totale et ils sont rentrés plus aguerris sur les métiers qu’ils pourront exercer au terme de leur formation, et les compétences nécessaires pour y parvenir, compétences qu’ils vont acquérir et développer pendant leurs 2 années de formation à Neuvic !